Tala Bivouac

Le Gourara et Timimoun

 

Le Gourara est un ensemble d’oasis qui s'étend entre le Grand erg Occidentale et le plateau du Tadmaït. Au Gourara, les villages sont nichés au pied de chateaux fortifiés en pierre et en argile. Des galeries souterraines ont été creusées. Elles pénètrent dans la partie supérieure de la nappe et assurent l’écoulement de l’eau par gravité vers les dépressions basses ou sont plantés les palmiers. Ce sont des galeries drainantes, reliées au sol par des bouches d’évacuation suivant une technique qui remonte au 1 er millénaire de notre ère. Le système est partie intégrante du paysage et de l’organisation sociale de la région. Les populations sédentaires de ces deux régions sont éparpillées dans une multitude de petits ksour, Timimoun en est la capitale.

 

 

Timimoun: l’oasis rouge, capitale du Gourara est une des plus belles oasis du Sahara. Le rouge prédomine dans l'argile et la couleur du sable. Toute la ville en porte la marque. Le vieux ksar, enfermé dans ses murailles, offre la fraîcheur du dédale de ses ruelles. C'est le type de la cité héritée du passé et en même temps très vivante. Sa population est constituée par les Zénètes berbérophones. En contrebas, la palmeraie est un jardin de verdure, d’arbres de tous types, de seguias à « peines » répartissant les eaux. Quelques monuments de style soudanais marquent les influences de l’Afrique noire.

 

 

La cité de Timimoun domine un vaste lac salé , la sebkha aux abords de laquelle sont bâtis des dizaines de ksour ( Messin, El Gasba, Tlalet…) et dont les casbah s’accrochent aux escarpements rocheux. La sebkha que l’on traverse pour aboutir à la grande palmeraie des Ouled Saïd est un lac salé de 75 km de long.

 

 

© tala bivouac 2008